Accueil > Coups de coeur > du comité de lecture > COUP DE COEUR DU COMITE FEVRIER 2019

COUP DE COEUR DU COMITE FEVRIER 2019

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer PDF

Le sillon de Valérie Manteau

Ce livre, entre fiction et réalité, est le récit d'une déambulation à Istanbul en 2016, année du putsch.

Une jeune française y a rejoint son amant turc mais la relation amoureuse se délite. Elle entend parler de Hrant Dink,  écrivain et journaliste, figure de proue de la communauté arménienne en Turquie, militant pour la paix, abattu le 19 janvier 2007 par un jeune militant nationaliste devant le siège de son journal "Argos", mot qui, en turc comme en arménien, signifie le "sillon" et décide de lui consacrer un livre, celui que nous lisons.  En essayant de comprendre le motif de la fin brutale de Hrant Dink, la narratrice creuse son propre "sillon" dans la métropole turque en rencontrant des artistes, des journalistes, des caricaturistes, des psychologues ..., tous engagés pour la liberté d'expression, qui vont lui apporter des bribes de réponses, lesquelles vont peu à peu redessiner les faits et le parcours du journaliste.

Ce livre rend hommage non seulement à Hrant Dink mais aussi à tous ceux qui, en Turquie, résistent à l'autoritarisme. J'ai bien aimé ce livre où s'entremêlent l'évocation de ce qui se passe dans la tête de la narratrice avec la description de ce qu'il advient dans les rues et le pays tout en retraçant l'histoire de ce journaliste assassiné, c'est pourquoi je lui décerne trois cœurs.

 

3 livres pour Jeannine.

 

Killeuse de Jonathan Kellerman

Grace Blades est une psychiatre reconnue, mais au lourd passif, enfant surdoué née de parents junkies, élevée en famille d’accueil jusqu’au jour où elle croise la route d’une personne bienveillante qui croit en elle et lui fait exploiter son intelligence hors norme.

Son côté obscur… ses liaisons fugaces au gré de ses pulsions… sa paranoïa… son entraînement aux sports de combat et aux armes à feu… son manque de sociabilité.

Mon avis : L’aspect  thriller c’est du déjà vu ( la belle héroine, au passé douloureux, surdouée , qui mène sa propre enquête !). Par contre, le parcours de Grace, en famille d’accueil, son côté enfant surdoué et la façon dont c’est abordé sont intéressants.

Une lecture plaisante mais sans surprise !

 2 Livres pour Catherine

 

Toutes les histoires d'amour du monde de Baptiste Beaulieu

Un jour, Denis trouve des lettres que son père Moise décédé depuis dix ans, avait écrite tout au long de sa vie pour une certaine Anne-lise qu’il ne connait pas.

Son propre fils, Jean, va alors essayer de remonter l’histoire de son grand-père afin de permettre à son père de comprendre qui était Moise mais aussi afin qu’il puisse renouer avec son propre père car ils se sont éloignés depuis quelques mois..

Dans la permière partie du livre, on découvre l’enfance de Moise et son histoire familiale qui traverse la première guerre mondiale, puis dans la seconde partie, c’est le Moise adulte qui subit la seconde guerre mondiale et qui doit prendre des décisions qui auront une influence énorme sur tout le reste de sa vie.

En parallèle, Tout au long de sa recherche pour découvrir le secret de son grand-père, Jean fait des rencontres qui lui permettent d’avancer, de grandir, d’évoluer et cela va lui permettre de se rapprocher de son père. 

Les grands thèmes du Monde sont évoqués comme par exemple l’amour, l’amitié, la famille, la naissance ou la mort à travers ces rencontres.

J’ai trouvé l’histoire de cette famille attachante, c’est une histoire pleine d’humanité qui peut parler à tous puisqu’elle explore la vie avec ses joies et ses peines mais aussi la mort.

Se lit facilement,

 

3 livres pour Stéphanie

Défense de nourrir les vieux d'Adam Biles

Les Chênes verts, un nom qui respire le calme. Cette maison de retraite de la campagne anglaise devrait être un havre de paix pour ses pensionnaires. Mais elle appartient à un conglomérat privé dont la priorité est de faire des économies.

Le personnel est aussi réduit que dépassé. Les familles et les visiteurs ne sont pas autorisés à apporter la moindre nourriture. En bref, la résidence ne correspond en rien au prospectus qui la vantait.

Résultat : d’un côté, des personnes âgées qui deviennent des enragées, livrées à elles-mêmes, contraintes de se battre contre la société et la sénilité, et, de l’autre, des aides-soignants — ou plutôt des « amis-soignants », comme il convient de les appeler — qui ont ordre de mater les rebelles.

C’est dans cette sorte de guerre du troisième âge qu’arrive Dorothy, 74 ans.

Ce roman est un concentré d’humour (très) noir sans tabou sur les espoirs, les frustrations, la solidarité et les désirs des « aînés ».

Parfois trop expérimental, il surprend mais ne laisse pas indifférent.

 

2 livres pour Philippe

 

La manufacture des histoires de Luc Fivet

Voici un roman qui m'a laissée perplexe.

Le sujet est intéressant car il traite de la manipulation des masses grâce à la mainmise des très riches sur certains médias et boîtes de communication. On y parle du pouvoir des mots accentué par les réseaux sociaux, des réputations qui se font et se défont au gré d'articles de presse et d'informations en continue qu'on ne prend plus le temps de vérifier. Le mensonge devient la réalité. On est dans un monde amoral produit par des classes dirigeantes et qui ne profite qu'à elles seules.

Malheureusement, l'histoire reste superficielle. Il y a trop de choses à la fois, beaucoup d'incohérences et les personnages manquent d'étoffe.

C'est un joli conte ... à dormir debout.

 

 

La sagesse de Frédéric Lenoir

Les livres de Frédéric Lenoir ne se lisent pas comme un roman. Ils demandent beaucoup de réflexion, des annotations éventuelles, et une relecture. En général quand un de ses livres m’inspire, je l’achète pour prendre le temps de le lire.

Celui-là n’échappe pas à la règle.

Dans ce livre lumineux et dense, il nous interroge, répond aux questions que l’on se pose de façon  simple mais qui demande encore d’y réfléchir.

Il nous invite à nous  accorder au monde à trouver le chemin de la libération, à devenir aimants, bienveillants, positifs, à grandir dans la joie, passer du « moi » au « soi », à s’inspirer de la sagesse des enfants.

Un des chapitres les plus intéressants concerne les ateliers de philosophie qu’il a montés avec des enfants de primaire, les faisant réfléchir (philosopher) autour du monde actuel et de ses évènements.

Les enfants savent « philosopher » = s’étonner, se questionner et y réfléchir, nous devrions jamais nous lasser d’en faire autant.

 

 

la 16e séduction de James Patterson

Lindsay et son mari, tout deux policiers, passent une soirée au restaurant.

Une explosion se produit dans le musée voisin, ils se précipitent sur les lieux.

Un homme, Conner Grant, professeur de physique est planté, admiratif et prétend être l’auteur de cet oeuvre.

Le lendemain, il revient sur ses aveux, la police n’a pas d’autre suspect.

Un procès est organisé. Conner Grant désire assuré lui-même sa défense.

Cet homme est-il un manipulateur, fait-il parti d’un groupuscule ou juste un illuminé ?

Cette enquête nous entraîne à la recherche de preuves.

Une deuxième enquête est menée, celle d’un tueur en série.

La folie a toujours ses raisons pour tuer. Dans ce livre deux exemples démontrent le déclenchement de ses esprits criminels.

La lecture est agréable. On passe un peu vite d’une enquête à l’autre.

 

3 livres pour Anne-Marie

 

 Une douce lueur de malveillance de Dan Chaon

Un homme, Dustin Tillman, marié, père de deux garçons, psychologue , reçoit la visite d’un policier en arrêt maladie  qui lui demande de l’aider à enquêter sur une série de morts suspectes  selon lui. Il s’agirait d’un sérial-killer. Dustin accepte ce qui le met en porte-à-faux avec la déontologie de son métier.

Dustin Tillman a un passé plus que compliqué : ses parents ainsi que son oncle et sa tante ont été assassinés et c’est son frère adoptif, Rusty, qui a été arrêté et emprisonné. Dustin a  témoigné contre lui .Mais voilà que grâce aux tests ADN, vingt ans plus tard, Rusty est innocenté et libéré. Comment va-t-il réagir face à Dustin ?

Dustin, tout en enquêtant avec le policier va se confronter à ses propres problèmes : sa femme malade, ses garçons adolescents face à la drogue et à l’alcool, mais aussi à ses souvenirs de sa propre enfance, ses relations avec Rusty et les cousines , la découverte des cadavres des adultes.

Rien n’est clair dans ce livre. « Le nom qui peut être nommé n’est pas le vrai nom »Lao Tseu Tout personnage, toute situation est complexe. Ils interagissent de façon déstabilisante à tout moment.

Dan Chaon utilise plusieurs  moyens typographiques pour exprimer cette complexité et à travers tout le récit ; Il laisse des blancs au milieu de ses phrases, présente avec numérotation ses pensées ou propose les pensées de son personnage en plusieurs colonnes suivant l’idée que nous sommes une addition de « moi ».Un style direct, une écriture fluide. Il utilise les SMS, mais aussi un récit en colonnes pour une action en 3 points différents, des passages incessants entre le passé et le présent. C’est captivant.

Dan Chaon excelle dans l’analyse  psychologique de ses personnages et sa façon de nous manipuler. C’est un livre inclassable : roman noir, thriller, polar, roman psychologique ?

 

3 livres pour Chantal.